Découvrez l’ostéopathie à Saint-Maur-des-Fossés

MIGRAINES OU CÉPHALÉES : CA PREND LA TÊTE !
Publiée le lundi 04 février
Si vous avez déjà consulté un ostéopathe, il vous a surement demandé :
"Est-ce que vous avez des maux de tête ?"

 

Ce terme englobe les migraines et les céphalées. Nous allons voir quelles sont leurs différences :

La migraine touche 12% de la population dont les enfants et plus souvent les femmes. Elle a une intensité et une fréquence variable d'un individu à l'autre mais elle est toujours décrite par :

- céphalée unilatérale, pulsatile, modérée ou intense, aggravée par l'activité physique

- associée à des nausées ou vomissements, sensibilité au bruit et/ou à la lumière

- précédée ou non d'une aura (= trouble de la vue par des taches, des flashs lumineux... ou de la sensibilité par des fourmillements, engourdissements...)

 

migraines, aura, photosensibilité, maux de tête, douleur, ostéopathie

 

Les céphalées ou céphalées de tension concernent 10 à 30% de la population de tous âges, d'intensité et de durée variable, on lui retrouve souvent les caractéristiques suivantes :

- sensation de pression ou serrement sur le haut ou à la base du crâne

- non pulsatiles, le plus souvent bilatérales ou uniformes

- ne s'aggravent pas à l'effort physique (au contraire la production d'endorphine a un effet contre la douleur)

- pas de sensibilité à la lumière ou au bruit

- s'aggravent avec le stress ou l'anxiété

céphalées de tension, migraines, maux de tête, ostéopathie, traitement, différences

 

De nombreux facteurs psycho-environnementaux favorisent l'apparition des migraines et des céphalées ; ainsi pour éviter la prise abusive d'antalgique qui pourrait entretenir ces maux de tête quotidiens, il est recommandé :

- d'éviter les facteurs déclenchants

- traiter le plus tôt possible la crise

Ne pas les négliger car l'installation prolongée et répétée des maux de tête a des effets néfastes sur la qualité de vie.

 

La prise en charge ostéopathique a son rôle à jouer pour diminuer l'intensité et la fréquence de ces pathologies, en établissant un diagnostic différentiel sur l'origine de ces maux de tête :

- articulaire (= restriction du mouvement des vertèbres cervicales/dorsales ou des sutures crâniennes qui empêchent une bonne circulation sanguine intra-crânienne)

- musculaire (= excès de tension des muscles du cou, des épaules, torticolis, "coup du lapin"/wiplash)

- neurologique (= névralgie d'Arnold).

 

L'avis d'un médecin est, dans tous les cas, conseillé si les symptômes deviennent plus fréquents et plus importants.

 

Mélodie TALLON

Ostéopathe DO.TO à Saint-Maur-des-Fossés

Photos : migraine.fr

________________________________________________________________________________________________